La pratique du Chöd littéralement « trancher » est destinée a couper l’attachement à l’ego et aux émotions perturbatrices. Cette méthode a pour but de libérer l’esprit de toute peur, et de provoquer la réalisation de sa vraie nature, vacuité et clarté primordiale.

La lignée du Chöd remonte à Machik Labdrön (11ème et 12ème siècle), une femme Tibétaine contemporaine de Milarepa considéré comme une émanation de la perfection de sagesse.